Pilote de clavier enrichi
Réponses aux questions déjà posées aux auteurs

 

Comment faire pour obtenir une voyelle quelconque (notamment majuscule) avec un accent grave ?

Le pilote de clavier enrichi ne change rien, à cet égard, à la façon de fonctionner du pilote original de Microsoft. Mais il vrai qu'on ne connaît pas toujours son mode de fonctionnement. Voici donc ce fameux trésor caché.

L'accent grave existe comme «touche morte» sur le clavier français et il doit même être dessiné sur la touche concernée (celle qui porte le chiffre 7, sur la première rangée). Les caractères ainsi dessinés sur une touche s'obtiennent en combinaison avec la touche AltGr:
1) enfoncez la touche AltGr et maintenez-la enfoncée;
2) tout en maintenant la touche AltGr enfoncée, tapez l'accent grave (touche 7 de la première rangée);
3) relâchez la touche «accent grave», puis la touche AltGr;
4) à ce stade, votre écran ne vous montre encore rien du tout. C'est normal: le système ne sait pas encore sur quelle lettre vous voulez mettre cet accent grave. Il attend votre bon vouloir;
5) tapez la lettre qui doit porter l'accent grave. Par exemple, un A majuscule.

Exercez-vous à taper deux ou trois fois la phrase «À bientôt, Ève.» et vous aurez maîtrisé le procédé.

L'inconvénient de ce procédé est que la dactylographie des lettres concernées s'effectue en deux coups (comme pour l'accent circonflexe ou le tréma), mais les lettres concernées sont relativement rares et, surtout, l'emplacement de l'accent (touche morte), qui permet de produire n'importe quelle lettre avec accent grave, est facile à retenir, puisque c'est dessiné sur le clavier.

Comment faire pour obtenir une voyelle quelconque (notamment majuscule) avec un accent aigu ?

Le procédé est le même que pour l'accent grave (voir ci-dessus), mais cette fois, c'est une exclusivité du pilote enrichi, car le pilote original n'a pas l'accent aigu comme touche morte. Du coup, il ne peut évidemment pas être dessiné sur votre clavier. Le pilote enrichi ajoute l'accent aigu (touche morte) sur la touche qui porte le chiffre 1 (dans la première rangée). C'est assez facile à retenir, car c'est la seule touche «chiffre» de la première rangée sur laquelle il n'y avait pas déjà un caractère «AltGr».

Donc pour obtenir un A majuscule avec un accent aigu, tapez AltGr 1, lâchez tout, puis tapez majuscule A.

Comment réaliser soi-même un pilote de clavier ?

Les instructions techniques nécessaires sont fournies par Microsoft, mais à moins d'utiliser un logiciel spécialement conçu pour fabriquer des pilotes de claviers, cela nécessite de sérieuses connaissances techniques.

Les instructions et les outils relatif à la création de pilotes de claviers se trouvent dans les «DDK» (device driver kit) des versions anciennes de Windows ou les «WDK» (Windows driver kits) actuels. Ces outils sont disponibles dans la partie du site Internet de Microsoft qui est consacrée aux développeurs. Les adresses changent malheureusement sans cesse et les outils les plus anciens (périmés) sont progressivement retirés. Actuellement, les pilotes sont des dll et leur programmation s'effectue en C++.

Voir toutefois ci-dessous les possibilités offertes à ceux qui n'ont pas de connaissances techniques.

Je ne suis pas un utilisateur expérimenté, mais j'aimerais faire un pilote différent du vôtre, selon le même principe. Est-ce possible ?

Depuis juin 2003, il existe un programme de Microsoft qui permet de créer des pilotes de clavier (uniquement pour les versions récentes de Windows). Voir la page http://www.microsoft.com/globaldev/tools/msklc.mspx

Cet outil présente quelques limitations, mais il permet de créer un pilote comme le pilote de clavier français enrichi décrit dans les présentes pages. Par contre, il ne peut pas créer un pilote à diacritiques combinables, comme le pilote de clavier grec polytonique. À ma connaissance, un tel pilote ne peut être créé qu'«à la main», en C++.

Il existe par ailleurs des utilitaires qui permettent d'intercepter, après le passage par le pilote, les touches du clavier. C'est une solution techniquement moins radicale, donc moins satisfaisante d'un strict point de vue technique, dans la mesure où elle ajoute une espèce de couche supplémentaire dans le système, mais elle est plus souple que le remplacement du pilote de clavier (car on peut changer les affectations de touches quand on veut) et plus facile à mettre en œuvre qu'un logiciel de création de pilotes de clavier. Voici l'adresse d'un utilitaire de ce genre (Allchars) :

http://allchars.zwolnet.com/


Retourner à la page consacrée au pilote de clavier enrichi